Provenant du mot latin disjunare, le mot "déjeuner" signifie « rompre le jeûne ».

Le jeûne nocturne est le jeûne que nous pratiquons tous tous les jours. C'est bien simple ... pendant ce temps là nous dormons! Alors oui, nous jeûnons tous toutes les nuits ou du moins presque...

 

jeûne nocturne

Le jeûne permet au corps de se reposer et il permet à nos organes de se rééquilibrer et de faire face à notre suralimentation. De plus la digestion des aliments  demande beaucoup d'énergie à notre organisme et le jeûne permet ainsi à notre corps de se reposer.

Une étude  publiée en Mars 2016 intitulée " Prolongement de la durée de jeûne nocturne  et pronostic du cancer du sein" (1) a permis comme d'autre études déjà publiée auparavant, qu'une prolongation de la période nocturne de jeûne diminue le risque de maladies chroniques, diabète, maladies cardiovasculaire et cancers en premier lieu.

Il faudrait un minimum de 13h de jeûne nocturne pour que celui-ci permette à notre corps de bien se reposer.

Voici ce que dit la conclusion de cette étude : "Prolonger la durée de jeûne nocturne peut être une façon simple exempte de médicaments pour réduire le risque de récidive du cancer su sein. L'amélioration de la glucorégulation et du sommeil peuvent être des mécanismes qui relient le jeûne nocturne au pronostic du cancer du sein."

En pratique :

Si je dîne à 20h et que je déjeune à 7h le lendemain matin, la durée de mon jeûne nocturne n'est que de 11heures... ce n'est pas suffisant.

Il faudrait donc dîner vers 19h et ne pas déjeuner avant 8 heure le lendemain matin.

En conclusion :

Si l'on sait que bien dormir est bon pour la santé, faire un vrai jeûne nocturne ( à savoir manger tôt le soir et déjeuner au moins 13 heures après), est une chose à laquelle on ne pense peut être plus mais qui pourtant est tout à fait naturel et très importante pour être et rester en bonne santé.

Et si on part tôt le matin pour aller travailler, la meilleur solution est sûrement de prendre le petit  déjeuner à son travail!

Source :

(1) http://oncology.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=2506710

 

Si vous avez aimé cet article, merci de la partager! :

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail